Conduire sans assurance, est-ce vraiment un problème ?

Rouler sans assurances : les risques.

Vous avez investi dans un petit 50 centimètres cubes, ou dans une petite première voiture, vous redoutez le prix de l’assurance et de la carte grise ? Vous faites alors le choix de rouler sans assurance. Rassurez vous , vous n’êtes pas seuls. Environ 30000 infractions sont recensées chaque années, ce qui revient à 82 par jour. Rouler sans assurance est assez sévèrement puni par la loi, mais le risque de se faire prendre est minime. Est-ce vraiment un problème ? Et que risquez vous, bande de fanfarons, à rouler sans assurance ?

Rouler sans permis est une faute grave, qui peut valoir de la prison. La peine maximale est de 15 000 euros d’amende et 1 an de prison ferme (le tiers d’une peine pour viol en moyenne, bel état français de droit). Les dommages collatéraux, comme la réparation des dommages causés aux victimes en cas d’accident ou les frais d’hôpitaux ne rentrent pas dans ces 15000 euros d’amendes. Rouler sans permis est dangereux, non seulement pour votre santé, mais aussi pour celle des autres conducteurs et usagers de la route.

Rouler sans assurance l’est moins. En effet, l’assurance vous permet, en cas d’accident, de ne pas avoir à payer les frais médicaux, les réparations sur le véhicule, et en cas de non responsabilisation lors de l’accident, l’assurance peut vous apporter une réparation des dommages subits par le tiers porteur de la cause de l’accident.

Si vous faîtes partie des 700 000 routiers non assurés, voici les peines auxquelles vous encourez ! La conduite sans permis ni assurance engage à une amende forfaitaire à hauteur de 3750 euros, plus réparation des dommages causés lors d’accident. De plus, vous risquez de vous faire suspendre votre permis de conduire, ce qui inclut en plus une confiscation de véhicule. Pire encore, vous pouvez être interdit de permis de conduire, et ainsi ne plus jamais pouvoir (légalement) conduire un véhicule motorisé.

Un accident causé par une personne non assurée peut l’endetter pour 10 ans, avec des prélèvements à hauteur de 150 euros par mois. Si ce cas arrive à une personne dans le besoin, qui ne possède pas un salaire exorbitant, ce coût peut être très dur à supporter.

Rouler sans assurance est moins dangereux que de rouler sans permis. Néanmoins, il existe de lourdes peines pour ces conducteurs imprudents. De plus, face à la recrudescence de non assurés sur la route, l’état va durcifier les règles en vigueur. Les amendes, déjà très chères vont augmenter, et les peines de sursis pourront être appliquées également. Il &a d’ailleurs lancé une campagne de prévention contre les assurances, mettant en scène un non assuré à qui il arrive sinistre. Les lourdes conséquence pour cette personne sont alors longuement détaillées, afin de culpabiliser en partie les non assurés. Car la route est dangereuse, et malgré la diminution constante du nombre de mort sur les routes, les accidents restent nombreux. Et personne ne veut s’endetter de milliers de frais médicaux. Une assurance coûte moins cher qu’un sursis de l’état.

Conclusion, amis routards, sortez couverts !

Laisser un commentaire